Acquérir une franchise FGC

La franchise est un accord commercial qui repose sur un contrat de franchisage entre deux entités indépendantes juridiquement.

Contacter nous : defilefashionglamcouture@gmail.com

Définition de la franchiseDéfinition de la franchise

La franchise est un modèle de développement en réseau qui s'appuie sur un contrat spécifique. Les co-contractants sont d'une part une entreprise qui a développé un concept original, rentable et duplicable (le franchiseur) et d'autres parts des personnes physiques ou morales juridiquement indépendantes (les franchisés) qui souhaitent exploiter le concept développé par le franchiseur.

Créée dans les années 1930 aux États-Unis pour contourner les lois antitrust américaines dans le secteur automobile, la franchise a commencé à se développer dans l'ensemble des pays industrialisés à partir des années 1950. Encore confidentielle jusque dans les années 1970, la franchise commence à prendre de plus en plus d'ampleur dans les années 1980.

L'explosion des concepts est alors impressionnante. Tous les grands réseaux matures d'aujourd'hui héritent de cette époque euphorique et créative. Depuis, la franchise est un modèle toujours plus porteur. Les enseignes de renom telles que Zara, Subway, C&A ou encore Domino's Pizza en sont la preuve. Et les chiffres de la Fédération Française de la Franchise l'attestent : Alors que la France comptait 34 réseaux seulement en 1971, elle passait allègrement la barre des 500 (517 pour être précis) en 1997 et la barre de 1.000 (1.037 exactement) en 2006.

En 2015, plus de 1800 franchiseurs sont recensés en France pour plus de 69000 points de vente ! Leader européen, la franchise française connaît une progression régulière de 8 à 11 % depuis 5 ans.

Le principe du modèle de la franchise

La franchise fait partie de la vaste famille du commerce organisé qui comprend également la commission affiliation, la licence de marque, la coopérative et le partenariat (cf. Les différentes formes de commerce organisé). Le développement se fait en réseau. Au cœur de toutes franchises se trouve une entreprise indépendante (le franchiseur).

Cette entreprise particulière se distingue des autres par ses choix de développement. Au lieu de grandir en finançant la création de nouveaux points de vente sur ses fonds propres, le franchiseur décide à un moment donné de déléguer à d'autres entreprises indépendantes l'exploitation de nouveaux points de vente.

Ces nouveaux points de vente reprennent les mêmes caractéristiques que l'unité de vente de référence (le pilote), à savoir la même marque, le même savoir-faire, la même définition de produits, les mêmes moyens logistiques, etc. Toutes ces caractéristiques forment le concept de franchise.

Pour franchiser une activité, celle-ci doit prouver qu'elle est rentable dans des conditions d'exploitation identiques à celles de l'unité pilote. La délégation d'exploitation est formalisée par un contrat spécifique (le contrat de franchise).

Il engage les deux parties. Le franchiseur s'engage notamment à réserver une exclusivité d'exploitation à son franchisé sur un territoire donné. Il s'engage également à lui transmettre toutes les modalités d'exploitation du concept et à l'accompagner pendant toute la durée du contrat (création du point de vente et ensuite).

Le franchisé de son côté s'engage par contrat à respecter les termes de l'application du concept mis à sa disposition. En contrepartie de l'autorisation d'exploitation du concept par le franchiseur, le franchisé s'engage également à contribuer au développement du réseau notamment en s'acquittant de redevances. La sélection des franchisés est réalisée par le franchiseur sur dossier.

Les catégories de franchises :

On différencie généralement dans le secteur 3 types de franchises :

  1. La franchise de distribution : le franchisé va vendre dans le magasin qu'il aura lancé les produits sous la marque du franchiseur.
  2. La franchise de services : le franchisé réalise des prestations de services en utilisant le nom ou la marque du franchiseur. Le franchisé se doit de suivre à la lettre les méthodes et directives dictées par le franchiseur lors de la réalisation des prestations de services.
  3. La franchise industrielle : le franchisé va, dans ce type de franchise, fabriquer des produits pour le compte du franchiseur en suivant ses instructions. Ce type de franchise est par exemple utilisé par des multinationales comme Coca-Cola qui produisent localement leurs produits.

La franchise : pour qui ?

La franchise est, comme nous l'avons vu, un développement en réseau de points de vente (les franchisés) sur la base d'un concept établi par une entreprise (le franchiseur). Le franchisé est nécessairement un entrepreneur indépendant. Il peut être une personne physique (un commerçant par exemple) ou une personne morale (une entreprise). Le profil type d'un franchisé est avant tout celui d'un entrepreneur. Il doit savoir gérer son affaire au quotidien tant sur le plan comptable et commercial que sur celui du management de ses équipes.

Dans la très grande majorité des cas, les franchisés sont des personnes en reconversion. Ils étaient auparavant salariés. Selon les concepts, des pré-requis sont parfois nécessaires en terme d'expérience ou de compétences techniques.

avantages inconvénients franchise

Les avantages de la franchise


Les inconvénients de la franchise


définition franchise 


Ce qu'il faut retenir : 

  • La franchise est un modèle de développement en réseau.
  • La franchise s'appuie sur la mise au point d'un concept éprouvé dans le cadre d'une unité pilote par une entreprise indépendante (le franchiseur). L'exploitation du concept est déléguée sur des territoires donnés à des entreprises juridiquement indépendantes (les franchisés).
  • Le franchiseur s'engage par contrat à transmettre son expérience et son savoir-faire, à porter assistance à ses franchisés à toutes les étapes du contrat (création, exploitation, cession), et à tout mettre en œuvre pour que le réseau prospère.
  • Le franchisé s'engage par contrat à appliquer le concept à la lettre et à payer des redevances au franchiseur pour qu'il dispose des moyens suffisants à faire prospérer le réseau.